Toit de La Samaritaine : Une Valise Louis Vuitton géante dissimulant un salon VIP avec vu gratuite sur la cérémonie des JO 2024.

samaritaine valise jo (3)

Transformation de La Samaritaine : Une Valise Louis Vuitton Géante et des Travaux Mystérieux Inquiètent les Parisiens

La Samaritaine, célèbre grand magasin parisien, est au cœur d’une polémique bien regrettable. En cause, une nouvelle construction en forme de valise Louis Vuitton trônant sur la partie sommitale du bâtiment emblématique, ainsi que des travaux entourés de mystère et de non-conformité apparente.

Depuis quelques semaines, les riverains et passants s’interrogent sur l’apparition de cette structure singulière qui défigure le bâtiment Art Déco classé, situé dans l’un des endroits les plus protégés de Paris. Ce qui choque encore plus, c’est l’absence totale d’affichage sur place, aussi bien pour les travaux en cours que pour le blocage de la rue par une grue imposante. Selon les réglementations en vigueur, même pour une installation provisoire, il est nécessaire de déposer une demande préalable. Or, aucun panneau n’indique le numéro de dossier ou les autorisations obtenues. De même, pour le blocage d’une rue adjacente nécessaire au chantier de « la valise », aucune signalisation de déviation, pourtant obligatoire, n’a été mise en place, ni d’affichage des arrêtés d’occupation du domaine public.

Un Manque de Transparence Inquiétant

La Samaritaine, propriété du groupe LVMH (filiale DFS), est soumise à des régulations strictes en raison de son statut de bâtiment historique et de sa visibilité à proximité de nombreux autres sites classés, allant de l’inscription au PLU de la ville de Paris à celle des berges de Seine en tant que patrimoine mondial de l’humanité. Toute modification ou construction sur ce haut lieu patrimonial impose des avis et des restrictions stricts des autorités compétentes. Cependant, les habitants du quartier rapportent n’avoir vu aucun document affiché sur place, ce qui suscite des inquiétudes quant à la légalité des travaux en cours.

samaritaine valise jo (1)
samaritaine valise jo (1)

Une Publicité Déguisée pour les Jeux Olympiques ?

Il est supposé que cette valise, image de la marque Louis Vuitton, est destinée à profiter de la visibilité accrue des Jeux Olympiques pour promouvoir les produits de la maison mère, LVMH. Cette stratégie publicitaire, bien que créative, se fait au détriment du patrimoine architectural de Paris. Les riverains s’insurgent contre cette transformation qui, selon eux, dénature l’esthétique historique du bâtiment.

Mais ce qui est encore plus choquant, c’est que LVMH s’octroie, avec sa « valise des JO », une place de premier choix pour la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques. Il est à noter que beaucoup de français se plaignent de n’avoir pas pu se procurer de billets pour assister à la fête, même en payant les prix réclamés équivalents à plusieurs SMIC. La politique publique en la matière a été de décourager les Parisiens et les Français de mettre les pieds dans leur capitale pendant les mois de juillet et août 2024 afin de faire place nette. Alors forcement lorsque le haut lieux du luxe et de la fortune se créé ainsi un salon VIP pour assister au spectacle gratuitement, cela fait grincer les dents.

Mobilisation et Requêtes en Cours

Des démarches ont été entreprises pour obtenir des éclaircissements. Notre site et son association ont contacté La Samaritaine afin de récupérer les documents du permis d’urbanisme. Malgré une première réponse, les documents restent encore à obtenir – on fait silence en attendant que passe l’orage. Parallèlement, une demande a été faite à la mairie de Paris pour accéder au dossier, mais l’absence de numéro d’autorisation complique cette requête.

samaritaine valise jo (2)
samaritaine valise jo (2)

Du côté de la municipalité de Paris comme de la police municipale de Paris, pas vu, pas pris. On renvoi sur le numéro magique 3975 ou bien sur personne n’est en mesure de traiter le problème (comme d’habitude). Tout est fait pour ne pas contrarier les châtelains de La Samaritaine. La mairie de Paris explique que personne n’a le temps, ni les compétences, ni le pouvoir, ni la volonté d’intervenir, ne serait-ce que pour conseiller à LVMH de faire les choses avec classe en faisant la transparence et en respectant les règles de bienséance. Cette politique tranche avec la façon dont sont traités les autres citoyens en ce moment, verbalisés et contrôlés à bras raccourcis pour les dissuader de traîner à Paris dans les prochaines semaines.

Conclusion sur la Situation de la Samaritaine à Paris

La situation actuelle autour de La Samaritaine soulève des questions cruciales sur la préservation du patrimoine et le respect des procédures administratives. Tandis que les résidents attendent des réponses claires et des documents officiels, il devient de plus en plus évident que la transparence et la conformité aux régulations sont indispensables pour préserver l’intégrité historique et culturelle de Paris.

 

La Samaritaine de Paris en quelques questions FAQ:

 

D’où vient le nom samaritaine ?

La Samaritaine doit son nom à l’ancienne pompe à eau de la Samaritaine qui était située à proximité de la Seine, à Paris. Cette pompe était utilisée pour puiser de l’eau de la rivière et la distribuer à la ville. C’est pourquoi le grand magasin parisien a été nommé La Samaritaine, en référence à cette ancienne installation historique située à proximité. En 2024 pour les JO ce n’est pas à cette pompe que le propriétaire LVMH-DFS a fait référence mais à une valise géante Louis Vuitton, réalisée sur le toit de l’immeuble afin de profiter d’une publicité prédominante à un moindre coût. Ce nom de samaritaine fait référence à un ancien point d’eau à Jérusalem appelé « puits de la Samaritaine », en relation avec l’évangile de Jean (chapitre 4), où Jésus parle avec une femme samaritaine près d’un puits. Ce nom a été choisi par Ernest Cognacq et Marie-Louise Jaÿ, les fondateurs de La Samaritaine, pour leur magasin parisien ouvert en 1870, repris en 2001 par LVMH-DFS.

Quels sont les travaux réalisés à La Samaritaine ?

La Samaritaine a subi d’importants travaux de rénovation et de restauration entre 2005 et 2021 afin de moderniser le bâtiment tout en préservant son patrimoine historique et architectural. Cependant, certains travaux ont été entrepris sans les autorisations nécessaires notamment pour l’affaire de la Valise des JO 2024, ce qui a suscité des critiques concernant la gestion des démarches administratives par LVMH.

Quel est le style architectural de La Samaritaine ?

La Samaritaine est caractérisée par une architecture mêlant principalement l’Art Nouveau et des éléments Art Déco. Conçu par l’architecte Frantz Jourdain sur les quais de la Seine, le bâtiment est un exemple emblématique de l’Art Nouveau parisien, avec ses ornements floraux, ses formes organiques et ses matériaux comme la pierre et la céramique. Toute modification, même provisoire, doit respecter des règles strictes de protection du patrimoine. C’est ce qui est reproché au propriétaire LVMH-DFS. En 2024 il a fait installer une Valise géante Louis Vuitton sur le toit de l’immeuble afin de profiter d’une publicité très visible au moment du défilé d’ouverture des Jeux Olympique 2024.

Quelles boutiques trouve-t-on à La Samaritaine ?

La Samaritaine propose une variété de boutiques de luxe et de marques renommées dans différents secteurs tels que la mode, la beauté, la maison, et plus encore. Le standing de ces produits contraste avec la manière dont le propriétaire LVMH-DFS a entrepris des travaux sur le bâtiment, sans affichage visible des autorisations nécessaires et sans répondre aux demandes d’information du public. Cette politique ternit l’image des marques présentes dans le magasin. On y retrouve des enseignes prestigieuses comme Louis Vuitton, Dior, Guerlain, ainsi que des boutiques indépendantes et des espaces dédiés à l’artisanat et à la créativité.

samaritaine valise jo (4)
samaritaine valise jo (4)

Quel est le restaurant « Voyage » de La Samaritaine ?

Description : Pendant la cérémonie d’ouverture des JO, LVMH-DFS, propriétaire de La Samaritaine, a fait construire un salon VIP sur le toit du bâtiment sans autorisation visible. Ce salon, représentant une valise Louis Vuitton, est privatif et inaccessible aux simples clients, même ceux de la célèbre marque de bagages.

Type de cuisine : Cuisine contemporaine avec une touche française

Ambiance : Élégante et moderne, avec une vue panoramique sur Paris

Horaires :
Lundi au samedi : 12h00 – 14h30 (déjeuner), 19h00 – 22h30 (dîner)
Dimanche : Fermé

Modalités d’accès :

Adresse : La Samaritaine, 19 Rue de Rivoli, 75001 Paris
Accès : Le restaurant « Voyage » se situe au dernier étage de La Samaritaine. Les visiteurs peuvent y accéder via les ascenseurs disponibles à l’intérieur du bâtiment.

Réservations :

Il est recommandé de réserver à l’avance, surtout pour les services du soir et les périodes de forte affluence. Les réservations peuvent être effectuées en ligne via le site officiel de La Samaritaine ou par téléphone.

À qui appartient La Samaritaine ?

La Samaritaine appartient au groupe de luxe LVMH (Moët Hennessy Louis Vuitton). Acquise en 2001, LVMH a entrepris une vaste opération de rénovation tout en préservant magnifiquement le patrimoine historique du bâtiment. Toutefois, la manière dont certains travaux ont été entrepris sans information publique ni affichage visible des autorisations a soulevé des questions sur l’approche de LVMH et son respect des règles des usages et du patrimoine de la France.

Quelle est l’histoire de La Samaritaine ?

La Samaritaine est un célèbre grand magasin parisien dont l’histoire remonte à 1870, lorsque Ernest Cognacq et Marie-Louise Jaÿ ouvrent une petite boutique de nouveautés à Paris. En 1905, le magasin déménage sur les quais de la Seine dans un bâtiment conçu par Frantz Jourdain, devenant rapidement un symbole de l’Art Nouveau parisien. Acquise par LVMH en 2001, La Samaritaine a fermé ses portes en 2005 pour une vaste rénovation. Rouvert en 2021, le complexe inclut désormais des espaces commerciaux, un hôtel de luxe, des bureaux, et des logements sociaux, préservant ainsi son patrimoine unique tout en s’adaptant aux exigences modernes. Pour la cérémonie des Jeux Olympiques de Paris 2024, LVMH a fait construire un salon VIP en forme de valise sur le toit du bâtiment pour suivre gratuitement le défilé nautique sur la Seine. Ce projet a été réalisé sans autorisation visible, en revanche la valise était bien visible tout comme sa marque Louis Vuitton. Cela a défiguré le bâtiment et suscité de vives désapprobations pour l’intention publicitaire de cette démarche et l’attitude méprisante d’une classe privilégiée.